La groupe d’assurances Covéa composé de MMA, la GMF et la MAAF a subi une cyberattaque dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce piratage paralyse les services du groupe depuis maintenant 4 jours.

Le samedi 18 juillet 2020, la compagnie d’assurances MMA a confirmé un incident informatique de grande ampleur qui a eu un impact direct sur l’ensemble de ses services de gestion.

Le site internet reste quant à lui inopérant depuis vendredi, tandis que sur Facebook de nombreuses pages de différents établissements affiliés au groupe témoignent de la paralysie interne de MMA. 

Joint par l’AFP, le groupe Covéa, maison mère de MMA, a indiqué que la MAAF et la GMF, qui appartiennent aussi au groupe, avaient également été touchées, mais « dans une moindre mesure ».

La conséquence de risques trop peu pris au serieux ?

La société n’a pour l’instant pas communiqué sur la nature exacte de l’attaque ni sur le temps nécessaire à la remise en route des systèmes. Mais selon Zataz, MMA est visé par une attaque au rançongiciel.

La cybersécurité est un sujet de préoccupation majeur pour le secteur des banques et assurances, à tel point que l’ACPR l’a érigée en « priorité de contrôle ». Selon une enquête réalisée par le superviseur, 27% des assureurs n’accordent pas de budgets spécifiques à la cybersécurité. On espère que cet incident servira de leçons aux dirigeants…