Comment se prémunir des cyberattaques ?

Les risques liés au réseau informatique sont nombreux : pénétration du réseau, ransomwares, virus, malwares, vol de données…

Et en matière de cybersécurité, on l’a encore vu récemment, aucun système informatique n’est à l’abri d’une faille… mais ne pas se protéger des pirates informatiques se révêle être un risque considérable en matière d’image de l’entreprise mais aussi en termes financiers (rançon, pertes d’exploitation…).

L’enjeu, pour les institutions et les entreprises, est d’anticiper et de se préparer à ces situations de crise en développant en amont une stratégie à même de minimiser les risques et de minorer au maximum les conséquences d’un éventuel piratage.

Pour bien se protéger des pirates informatiques et des Cyberattaques, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel. Il vous accompagnera au cours des étapes suivantes :

  1. Réaliser un audit de sécurité qui permettra de lister les failles aussi bien techniques qu’humaines de l’organisation;
  2. Faire un état des lieux des menaces et vulnérabilités risquant de mettre en danger votre système informatique
  3. Mettre en place les mesures de sécurité adaptées à vos priorités et aux moyens que vous souhaitez consacrer (firewall, sauvegardes, PCA / PRA, formation…)
  4. Assurer une surveillance des mesures de sécurité mises en place, s’assurer de leur bon fonctionnement et de leur adaptation au fil de vos évolutions aussi bien techniques que stratégiques.

La petite entreprise, une cible de choix pour les hackeurs

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la petite entreprise est belle et bien une cible de choix pour les pirates informatiques.

Généralement, les grandes entreprises ont des systèmes de sécurité avancés, performants et régulièrement éprouvés (pentesting). A l’inverse, les petites entreprises et travailleurs indépendants sont nombreux à ne pas sécuriser suffisamment leur parc informatique, faute de temps, de moyens et de connaissances techniques. Et les pirates informatiques l’ont bien compris. En effet : la majorité des attaques par ransomware (57%) visent des entreprises de moins de 250 salariés, comme le souligne une étude de l’éditeur de sécurité Symantec. Au lieu d’investir dans des services de sécurité qui pourraient les protéger d’une cyberattaque, beaucoup préfèrent payer alors que rien ne leur garantit qu’ils pourront récupérer leurs données au bout du compte.

Notre secteur est-il vraiment impacté ?

Comme évoqué précédemment, peu importe le secteur d’activité, la taille de l’entreprise ou encore sa localisation… Toutes les entreprises sont susceptibles d’être victimes de pirates informatiques. Les pirates, souvent étrangers, ne ciblent plus telle ou telle entreprise, mais utilisent des outils qui scannent le réseau internet à la recherche de cibles dont la protection laisse à désirer. Ils peuvent donc aussi bien attaquer une entreprise basée à Hong-Kong qu’une PME basée en Vendée.

Bien que les dirigeants soient pour certains encore réticents à l’idée de devoir débourser en protection réseau, cela devient au fur et à mesure des années une nécessité.

Pour preuve, le bilan du premier semestre 2020 est très inquiétant avec plus de 50 cyberattaques officiellement recensées en Vendée et en Loire-Atlantique (on ne connaît pas le volume des attaques non déclarées, mais on peut estimer qu’il est au moins égal à celui de celles déclarées). Les entreprises de notre secteur sont menacées, et c’est à nous, experts en sécurité informatique de leur venir en aide si tant est qu’elles veuillent bien faire la démarche de sécuriser leurs systèmes.